retour page d'accueil

Dicton et poème

En septembre, l'hirondelle abandonne le ciel refroidi de l'automne.

Voici l'été encor

Voici l’été encor, la chaleur, la clarté,
La renaissance simple et paisible des plantes,
Les matins vifs, les tièdes nuits, les journées lentes,
La joie et le tourment dans l’âme rapportés.


Voici le temps de rêve et de douce folie
Où le cœur, que l’odeur du jour vient enivrer,
Se livre au tendre ennui de toujours espérer
L’éclosion soudaine et bonne de la vie,


Le cœur monte et s’ébat dans l’air mol et fleuri.
Mon cœur, qu’attendez-vous de la chaude journée,
Est-ce le clair réveil de l’enfance étonnée
Qui regarde, s’élance, ouvre les mains et rit ?

Anna de Noailles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

retour page d'accueil